Renouvellement urbain et réhabilitations BBC pour les quartiers Pays de France et Orgeval à Reims

 

Le Foyer Rémois, conduit actuellement deux opérations de réhabilitation BBC dans les quartiers Pays de France et Orgeval à Reims. Ces réhabilitations concernent 519 logements pour le quartier Orgeval (passage de 240 à 103 kWh/m2.an) et 530 logements pour le quartier Pays de France (passage de 185 à 85 kWh/m2.an). Elles s’inscrivent dans le cadre d’une convention ANRU pour le renouvellement urbain de ces deux quartiers dont le but d’apporter un habitat et un environnement de qualité.

 

 
L’utilisation de la procédure de dialogue compétitif pour relever ce défi :

Le Foyer Rémois a utilisé la procédure de dialogue compétitif pour choisir les entreprises chargées de la réalisation de ces opérations innovantes. Le recours à cette procédure est en effet ici justifié par le niveau de performance thermique élevé recherché, la complexité d’une réalisation en site occupé et le respect d’un calendrier d’exécution réduit lié aux échéances contractuelles de la convention ANRU. Après neuf mois de dialogue des entreprises avec la maîtrise d’ouvrage et les architectes, les entreprises ont ainsi contribué à définir non seulement un projet à performance et coûts maîtrisés mais aussi des mesures d’accompagnement et d’insertion sociale.

Une réhabilitation inscrite dans un projet d’aménagement durable des quartiers :

Les quartiers Orgeval et Pays de France sont au cœur d’un projet de renouvellement urbain qui s’inscrit dans la stratégie territoriale de développement durable de l’agglomération de Reims. L’opération Pays de France va notamment permettre :

    * l’amélioration des performances énergétiques du patrimoine bâti ;
    * le réaménagement de l’ensemble des espaces communs ;
    * l’amélioration du cadre de vie du quartier en restructurant les abords (résidentialisation), en repensant la gestion des déchets et en réadaptant l’offre de stationnement ;
    * l’apport d’une mixité fonctionnelle avec une offre de locaux par l’implantation de commerces et de services de proximité ;
    * le « désenclavement » du quartier par la création de voies nouvelles, de cheminements piétons et par la desserte d’une ligne de tramway nouvellement créée.

Le fruit d’un travail en partenariat :

Ces projets de renouvellement urbain sont tout d’abord issus d’un étroit partenariat entre Le Foyer Rémois et la Ville de Reims depuis la définition de la convention ANRU en 2008 et le projet de ligne de tramway. L’entreprise Cari s’est associée au bureau d’étude thermique ETNR pour mettre au point le projet sur le quartier Orgeval avec les agences d’architecture Choiseul et Géra. Quant à l’entreprise Pertuy Construction, elle s’est associée avec le bureau d’étude thermique Solares Bauen pour mettre au point le projet sur le site de Pays de France avec les agences d’architecture Ruelle et Becard et Palay. En tant qu’AMO énergie, le bureau d’étude Luwoge Consult assurera le suivi et l’évaluation en continu des deux projets selon le référentiel allemand Passiv Haus.

Le Foyer Rémois a également souhaité une participation des différents acteurs locaux et régionaux autour de ces projets. Ainsi, le Centre de Recherche et de Développement du Lycée François Arago effectuera les contrôles de performance énergétique, la Maison de l’Enfance accompagnera les résidents, les associations Emploi 51 et JOB’S 51 s’occuperont de la mise en œuvre du programme d’insertion. L’ARCAD/PQE est quant à elle chargée d’accompagner ce projet exemplaire et de l’utiliser comme support pour mener des actions de communication et de formation à destination des professionnels locaux et régionaux.

Ces opérations ont déjà reçu le Grand Prix de l’innovation du festival FIMBACTE 2010 pour l’approche globale menée dans le cadre de ces réhabilitations ANRU certifiées BBC à grande échelle. L’opération de Pays de France est actuellement candidate à l’appel à projet national EcoQuartiers 2011 dans la catégorie renouvellement urbain.

 

 

 

Reims - Quartiers Orgeval & Croix-Rouge - Le tramway, levier d’aménagement des espaces publics

 

 

La ligne de tramway parcourt la ville sur plus de 10 kms, du quartier d’Orgeval au nord, au quartier de Croix-Rouge au sud, en passant par le centre ville. Les espaces publics traversés ont été profondément transformés ; même s’ils sont contrastés, les paysages urbains ont été remodelés à travers une grande unité de traitement de manière à renforcer la cohésion de l'agglomération.

 

25/01/2013

Orgeval : un éco-quartier français en rénovation

Réhabilitation de 519 logements, restructuration de 4 parkings souterrains, démolition de 7 bâtiments de 142 logements au total, construction de 6 maisons de ville et de locaux associatifs, et réaménagement des espaces extérieurs.
Le quartier Orgeval de Reims fait peau neuve.

Le bailleur social le Foyer Rémois rénove le quartier Orgeval de Reims à 4 km du centre ville. Sur les plans des cabinets d’architecture Atelier Choiseul et GERA architectes, l’entreprise CARI mène les travaux depuis septembre 2010 et devrait livrer fin 2013. Cette rénovation s’inscrit dans le cadre des nouvelles réglementations thermiques des bâtiments issues du grenelle de l’environnement, et du programme de renouvellement urbain de la ville de Reims en accord avec l’ANRU (Agence Nationale de Renouvellement Urbain). Ce projet de réhabilitation a reçu le grand prix du projet innovant au festival Fimbacte en septembre 2010 et est candidat au label EcoQuartier qui sera délivré à la fin de l'été 2011 par le Ministère de l'Environnement.

 

Le dialogue compétitif :

Dans un souci de performance, le Foyer Rémois a préféré le dialogue compétitif à une démarche classique pour attribuer le projet. Le choix s’est fait suivant leur capacité à répondre aux objectifs suivants :

  • L’amélioration des performances énergétiques des bâtiments à réhabiliter afin que les locataires profitent d’un meilleur confort et d’une baisse de leurs charges énergétiques,
  • L’accompagnement de proximité des locataires afin de les informer sur les travaux et leur impact en matière d’énergie, et les acculturer à ces nouveaux comportements écologiques,
  • L’organisation pour minimiser les nuisances des habitants,
  • L’élaboration d’une planification précise des phases du chantier en lien avec les interventions de Reims Métropole et des gestionnaires de réseaux pendant la durée des travaux.

Le dialogue compétitif pour le quartier Orgeval a été remporté par CARI. Le chantier a débuté en 2010 et devrait se terminer fin 2013.

 

Efficacité énergétique, des objectifs ambitieux :

Dès leur visite du quartier Brunck  en Allemagne, les représentants du Foyer Rémois ont souhaité faire de la réhabilitation du quartier Orgeval, leur « propre quartier Brunck » en prenant exemple sur ce quartier devenu quartier à haute performance énergétique suite à sa réhabilitation.

 

En termes de consommation énergétique, le projet de réhabilitation du quartier Orgeval, constitué de bâtiments construits dans les années 70, vise le label français BBC (bâtiment basse consommation) soit pour la région une consommation en énergie primaire maximum de 65 kilowattheures par m² et par an pour les logements neufs contre 104 pour les logements rénovés.

Ceci d’une part améliorera le confort des habitants et d’autre part réduira leurs charges locatives. En effet le diagnostic thermique des bâtiments existants fait apparaître de fortes déperditions liées aux grandes surfaces vitrées, aux murs extérieurs, à des ponts thermiques et au système défectueux du renouvellement d’air des logements.

 

Dimension sociale et sociétale :

Le quartier Orgeval compte pas moins de 6 800 habitants. Afin que les locataires s’approprient les changements dans leur quartier, CARI les accompagne pendant toute la durée des travaux en les informant régulièrement par le biais de documents et de rencontres. CARI a également mis en place des solutions pour former les habitants aux bonnes pratiques pour économiser l’énergie dans ces nouveaux types de logements à basse consommation d’énergie.

 

Le quartier est classé en ZUS (Zone Urbaine Sensible) il présente une occupation sociale fragile, où un fort sentiment d’insécurité est ressenti. Il est donc impératif d’assurer un accompagnement social adapté pour ne pas faire de ce projet une source supplémentaire de désagréments pour les habitants.

 

Le programme de réhabilitation va permettre de remodeler l’espace urbain pour que le quartier soit « aéré » mais également davantage ouvert sur la ville.

 

Pour favoriser l’insertion, 10% des heures travaillées sur le chantier sont réservées à des personnes sans emploi habitant en ZUS soit 27 600 heures au total.

 

Un quartier à deux pas du centre ville :

Il y a fort à parier que le quartier retrouvera son attractivité après sa réhabilitation. En effet, le quartier bénéficie d’un positionnement géographique privilégié en entrée de ville. Il est également à proximité d’une zone de développement (ZAC La Neuvillette) et à 4 kilomètres du centre ville. Avec l’arrivée imminente du tramway, le centre ville ne sera plus qu’à quelques minutes.

Le projet de réhabilitation du quartier Orgeval a reçu le grand prix du projet innovant au festival Fimbacte en septembre 2010.

Photo : Annabelle DE ROYER – ARCAD, Jean-Denis MEGE - FOYER REMOIS, Johann SOUVESTRE - BASF FRANCE, Hervé DE COLOMBEL - CARI et Jean-Louis MENETTRIER - PERTUY.

 

 

Répartition des programmes de constructions neuves entre 1962 et 197018.

ZUPNombre de logementsOPHLMSA HLM L'Effort RémoisSA HLM Le Foyer rémoisTotal des 3 sociétés HLM
Orgeval 2 391 438 852 764 2 054
Europe 1 973     1 893 1 893
Châtillons 3 113   2 807   2 807
Croix Rouge Université 2 582 1 929 161 91 2 181
Croix Rouge administratif 3 813   1 077 2 010 2 087
Total 13 872 2 367 4 897 4 758 12 022

 

Zone à urbaniser en priorité

Une zone à urbaniser en priorité (ZUP), appelée plus précisément à l'origine « zone à urbaniser par priorité », est une procédure administrative d'urbanisme opérationnel utilisée en France entre 1959 et 1967 afin de répondre à la demande croissante de logements. Les ZUP étaient destinées à permettre la création ex nihilo de quartiers nouveaux, avec leurs logements, mais également leurs commerces et leurs équipements.

Prenant la forme de grands ensembles, elles ont contribué à résorber les carences en logement, mais on considère généralement qu'elles n'ont pas permis la création de quartiers dynamiques. Par métonymie, le terme de ZUP désigne aussi les quartiers et ensembles urbanistiques issus de cette procédure d'aménagement.

Les ZUP sont fréquemment l’objet d’actions de la « politique de la ville » ainsi que du programme national dit « de renouvellement urbain » mis en œuvre par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU).